Rechercher un logement à Édimbourg

C’est un sujet d’actualité, puisqu’après 8 mois nous venons de quitter notre premier logement pour nous installer dans un nouvel appartement. C’est donc notre deuxième session de “Flat hunting” comme on dit dans le langue de Shakespeare. A travers cet article, nous allons vous faire part de notre – toute relative – expérience.

Les quartiers

Tout d’abord, il faut cibler les quartiers qui vous intéressent. Branchés, calmes, bien desservis par les transports en commun, proches des centres commerciaux / du centre ville etc. Les critères à prendre en compte sont nombreux et, comme souvent, lorsque l’on cherche un nouveau bien, notre budget nous rappelle à l’ordre et nous devons nous résigner à tirer un trait sur certains de nos critères.

Vous trouverez ci-dessous une liste (non exhaustive) de quelques quartiers sympas d’Edimbourg :

  • Les Meadows : joli, proche du centre ville, relativement cher
  • Morningside : joli, calme, un peu plus éloigné du centre ville, relativement cher
  • Stockbridge : charmant, proche du centre ville, relativement cher
  • Dean Village : typique, cher
  • Broughton : bien placé, beaucoup de petites boutiques
  • Westend / Haymarket : proche du centre, branchés (bars, cafés, restaurants)
  • The Shore : un peu plus excentré, calme et branché à la fois
  • Hillside : proche de Calton Hill et du centre ville, bien desservi

En revanche, voici certains quartiers que nous ne vous recommandons pas :

  • Old Town : typique, mais très (trop) touristique
  • Foot of Leith : beaucoup de petits commerces mais un peu malfamé
  • Sighthill : taux de criminalité élevé

Voir en plein écran

Meublé / non meublé ?

D’après notre expérience, il y a beaucoup d’appartement meublés (“furnished”), ça tombe bien, c’est ce que nous recherchions. Après cela dépend des conditions dans lesquelles vous vous expatriez. Dans notre cas, tous nos meubles sont restés en France et nous avons expédié seulement quelques cartons, donc cela nous convenait parfaitement.

Le premier appartement que nous avions était complètement meublé, un peu trop à notre goût, mêmes les housses de couettes, draps et autre linge de maison étaient fournis. Arriver et poser ses valises c’est bien, mais on a aussi envie d’ajouter une touche plus personnelle. Dans notre nouvel appartement, nous avons été plus chanceux et avons pu faire retirer certains meubles et accessoires.

Nous vous parlons ici, principalement, d’appartements meublés car c’est ce que nous connaissons le mieux, mais rassurez-vous il y a quand également des appartements non meublés disponibles sur le marché.

Agences / Propriétaires ?

Le fonctionnement est le même qu’en France, vous avez la possibilité de passer par une agence ou bien de contacter directement les propriétaires. Avant de partir, nous nous étions un peu renseigné et avions trouvé par mal de “mauvaises expériences” avec des propriétaires, nous donc avons décidé d’assurer le coup et de passer par une agence.

Passer directement par un propriétaire peut être plus simple lorsque vous arrivez et que vous n’avez ni référence ni emploi, le “landlord” peut être plus arrangeant qu’une agence. Pour notre premier appartement, nous avons du avancer trois mois de loyers en plus de la caution, mais d’autres agences exigeaient même jusqu’à six mois.
Si vous optez pour la solution “propriétaire”, assurez-vous que ce dernier possède un “registration number” et vérifiez sa validité sur cette page.

Les visites (”viewing”)

Ah les visites, deux appartements, deux expériences différentes. Il y a beaucoup de demandes, donc les visites sont “planifiées”. En effet, si vous contactez une agence pour une visite, cette dernière va vous proposer une date, peut être 3 voire 6 jours plus tard, donc pas facile lorsqu’on a prévu de visiter plusieurs appartements. De plus, les visites ont souvent lieu en pleine journée, il faut donc s’organiser un minimum. Et pour couronner le tout, ce sont des visites en groupe !
Cela fait un peu drôle la première fois. On est tout excité d’avoir enfin un rendez-vous pour l’appartement qui nous intéresse, et là, surprise : dix personnes effectuent la visite en même temps que vous. Il faut avouer que ça peut être décourageant après plusieurs visites. Mais avec un peu d’acharnement on finit par trouver !

Pour le deuxième appartement, nous avons été plus chanceux : nous l’avons trouvé sur zoopla, et planifié une visite rapidement. Par chance, nous étions les seuls sur le dossier et avons pu signer le contrat rapidement, une affaire bien ficelée !

La paperasse

Le Royaume-Uni est réputé pour son côté très “cadré”, ce qui est vrai, mais ce n’est pas pour cela que c’est plus compliqué qu’en France, en ce qui concerne les appartements c’est même plutôt rapide et efficace.

inventaire-appartement

Nous allons, encore ici, parler de notre propre expérience, ne prenez donc pas ceci pour argent comptant.

Le contrat
Nous avons traité toutes les démarches par email uniquement et signé tous les documents de façon électronique (high-tech les Scottish !). L’agence nous a fait parvenir une version brouillon du contrat que nous avons lue et annotée ; ensuite nous avons signée la version finale la veille de la remise des clés .

L’état des lieux et l’inventaire
L’inventaire (“inventory”) est très détaillé, de la vaisselle au mobilier en passant par les poignés de porte et les tringles à rideaux, tout est passé en revue. Ce document dresse également l’état de l’appartement (photos à l’appui). Le locataire a 7 jours après la remise des clés pour valider/revoir l”inventaire. Là encore le fonctionnement a été le même, nous avons tout traité par email et signature électronique.

La caution
En Ecosse (au Royaume-Uni en règle générale), les cautions associées à un bail de location doivent être protégées auprès d’un organisme reconnu par le gouvernement. Là encore, autant le dépôt que la restitution, tout se passe en ligne de manière très encadrée, la procédure est très simple et rapide.
Les conditions de récupération de la caution sont les même qu’en France : en cas de besoin, le propriétaire peut en garder une partie (voire la totalité). En France, les propriétaires disposent d’un délai maximum de deux mois, qu’ils utilisent presque tout le temps…. Ici rien de tout ça. Nous avons quitté notre précédent appartement le jeudi, le lundi matin nous avons fourni les documents nécessaires (dernière facture d’électricité, preuve de paiement de notre council tax) et le lendemain nous étions remboursé.

La taxe d’habitation

Au Royaume-Uni, cette taxe s’appelle la “council tax” nous l’avions évoquée dans notre précédent article “S’installer en Écosse : les premières choses à faire en arrivant“. Cette taxe varie en fonction du quartier dans lequel votre logement est situé, mieux il est placé, plus la taxe est élevée. Ce site permet de consulter les différents montants par quartiers, vous remarquerez au passage que l’eau est incluse dans cette taxe (il faut l’avouer, ça c’est un peu étrange !).

Concernant le paiement de la taxe, le fonctionnement est assez intéressant puisque, contrairement à la France, vous ne payez que pour la période pendant laquelle vous occupez le bien (En France, les occupants au 1er Janvier payent l’intégralité de la taxe pour l’année). La démarche est assez simple, vous trouverez toutes les informations pour vous faire mensualiser sur le site officiel du gouvernement.

Liens utiles

4 réflexions sur “ Rechercher un logement à Édimbourg ”

  • 10 avril 2018 à 15 h 17 min
    Permalink

    Voilà un billet concret et utile, merci bien ! Difficile de s’imaginer comment ça se passe sans retour d’expérience de personnes qui l’ont vécu, comme celui-ci. La gestion du dépôt de garantie a l’air idéale, si seulement on avait la même chose en France, où c’est toujours si compliqué de récupérer sa caution ! >-<

    Tu dis que vous avez dû, en plus du dépôt de garantie, avancer 3 mois de loyer, et que certaines agences exigent même 6 mois d’avance. On est d’accord que c’est bien une *avance* sur les prochains loyers, pas une sorte de 2e dépôt de garantie ?

    De plus, comment ça s’est passé le 4e mois, vous avez été prélevés automatiquement ?

    Dernière question : y a-t-il en Écosse une taxe d’habitation, ou équivalent, comme en France, qu’il faut prendre en compte dans ses calculs quand on s’apprête à signer un bail ?

    D’avance merci !

    Réponse
    • 10 avril 2018 à 18 h 06 min
      Permalink

      Oui effectivement il s’agissait de 3 mois de loyers à avancer, nous n’avons pas dû les payer les mois suivants, c’était simplement une avance pour rassurer la propriétaire car nous venions d’arriver.
      Pour nos deux appartements, l’expérience fut la même, la propriétaire a fait appel à une agence pour le contrat initial, ensuite nous lui avons directement payé les loyers par prélèvement bancaire (Direct Debit).
      Très bonne question concernant la taxe d’habitation, je viens justement de rajouter une section à la fin de l’article, j’espère que ça répond correctement à ta question, tu trouveras également des informations dans cet article: https://tartan-pion.com/guides-conseils/s-installer-en-ecosse-les-premieres-choses-a-faire/.

      Réponse
  • 11 avril 2018 à 8 h 00 min
    Permalink

    Merci pour ta réponse ! Savoir qu’il faut payer des loyers en avance est une info cruciale pour se faire une idée du budget à prévoir en cas d’expat, mais bizarrement c’est la première fois que j’en entends parler (pourtant je lis pas mal de blogs d’expatrié·es au Royaume-Uni).

    Parfait pour la taxe d’habitation, merci ! J’avoue que la possibilité d’opter pour la mensualisation est un gros plus.

    Réponse
    • 11 avril 2018 à 12 h 17 min
      Permalink

      Attention, tu pourrais être emmené à payer plusieurs mois à l’avance, mais ce n’est pas systématique. Si tu as un salaire correct (en fonction du loyer), un contrat full time et de bonnes références (l’agence/propriétaire peut contacter ton employeur ainsi que le propriétaire de ton précédent logement) tu n’as pas besoin de faire cet avance. Dans notre cas, pour le premier appartement, j’avais un contrat de travail (full time / permanent) mais nous venions juste d’arriver et la propriétaire ne pouvait pas verifier nos references en France, nous avons donc dû avancer 3 mois de loyer. Pour notre second appartement, l’agence a juste vérifié nos références (employeur / précédent propriétaire) et nous n’avons rien dû payer en avance (mise à part la caution). Disons que si tu prévois ceci dans ton budget « expatriation » avant de partir, tu augmentes tes chances de trouver un appartement.

      Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.